La radio, un média souvent négligé dans le débat sur la liberté d’expression, est de plus en plus sous la menace du contrôle gouvernemental et de la censure. Nous vivons à une époque où le flux d’informations est souvent manipulé à des fins politiques. Des régimes autoritaires à travers le monde utilisent la censure pour supprimer les voix dissidentes, et la radio ne fait pas exception. Par exemple, en 2020, le gouvernement éthiopien a fermé plus de 10 stations de radio locales pour, selon lui, “propagation de fausses informations”. C’est une menace directe à la liberté d’expression et donne aux gouvernements une emprise sur le contrôle de l’information.
Dans ce contexte, il est crucial de réaffirmer le rôle de la radio dans le maintien de la démocratie et le défi du journalisme impartial. Car, n’oublions pas, la radio a le pouvoir d’atteindre les masses, souvent en temps réel. Pour reprendre les mots de l’UNESCO : “La radio est l’endroit où nous naviguons, informons-nous, éduquons-nous et exprimons-nous de manière démocratique.” Mais la question reste, comment les stations de radio peuvent-elles rester impartiales à une époque de polarisation politique exacerbée et de désinformation rampante?
Malgré ces défis, certaines stations de radio indépendantes résistent et poursuivent leur mission. Pour survivre, elles se réinventent et cherchent de nouvelles manières de franchir les obstacles mis sur leur chemin. C’est le cas, par exemple, de diverses radios communautaires en Afrique du Sud qui proposent un programme éducatif spécifique pour lutter contre le COVID-19.
Elles innovent technologiquement, avec l’usage des podcasts et du streaming pour élargir leur audience. Des initiatives comme Radio Garden, qui donne accès à des milliers de stations de radio autour du monde, sont un exemple de la façon dont la technologie peut être utilisée pour défendre la liberté d’expression.
Nous encourageons ces efforts, tout en rappelant l’importance de soutenir un journalisme indépendant, factuel et objectif. Il est temps que nous tous, en tant que citoyens, reconnaissions la valeur de la radio comme bastion de la liberté d’expression et outil vital de notre démocratie.
La radio est un des seuls média qui a réussi à perdurer au fil des années et des changements technologiques. Loin d’être un média obsolète, la radio est plus vivante que jamais, se faisant l’écho des voix de ceux qui luttent pour la liberté d’expression. Nous sommes convaincus que la radio continuera à jouer ce rôle clé à l’avenir. Parce qu’une information libre et pluraliste est le pilier d’un monde démocratique.