Zoom sur le phénomène de rétro-technologie : l’engouement pour le vintage

Depuis quelques années, nous assistons à un phénomène fascinant ; celui du retour en grâce des technologies considérées comme “obsolètes” ou “dépassées”. Les vinyles, les cassettes audio, les polaroïds sont autant d’exemples de ce qu’on appelle le rétro-technologie ou l’engouement pour le vintage.

Selon une enquête de l’IFOP en 2018, près de 40% des Français s’intéressent à la technologie rétro. Le comble de l’ironie ? C’est que cette résurgence est principalement portée par les moins de 35 ans, supposément les plus accros aux nouvelles technologies.

Le charme indéniable de la Radio FM : le son authentique, les show radio et la proximité avec l’auditeur

Si nous devons décrire le charme de la radio FM, nous sommes d’avis que ses qualités sont à la fois tangibles et intangibles. Il y a bien évidemment le son – ces légères imperfections qui donnent un cachet unique à la musique, ces parasites qui deviennent une mélodie à eux seuls… Mais il y a aussi ce côté immatériel : les shows de radio, les débats en direct, les annonces locales, tout cela crée une incroyable sensation de proximité et de communauté.

De plus, on peut noter que la radio FM a su s’adapter aux dernières tendances en proposant par exemple des podcasts en replay. Celle-ci conquiert de nouveaux auditeurs tout en proposant une autre approche de son contenu.

Étude de cas : la résistance de la Radio FM face à l’ère du numérique, perspectives et avenir.

Malgré l’ère du numérique et du streaming, la radio FM résiste et conserve une place importante dans le paysage audiovisuel. Une étude de Médiamétrie montre que 81% des 13 ans et plus écoutent la radio chaque jour. La raison de cette endurance provient du fait que la radio offre une proximité et une spontanéité que les autres médias ne peuvent égaler.

Ainsi, il est prévisible que la radio FM s’inscrira encore longtemps dans notre quotidien. Le signal FM offre une portée et une fiabilité que les réseaux de téléphonie mobile et le Wi-Fi ne peuvent pas encore égaler, surtout dans les zones rurales. C’est pourquoi nous pensons que la radio FM a de beaux jours devant elle, même face à l’omniprésence du numérique.

Plus qu’un simple effet de mode, cet intérêt renouvelé pour la radio FM témoigne d’une réelle demande des auditeurs pour plus d’authenticité et de proximité. Longue vie à la radio FM !