. Efflam ouvre sa "Forteresse", son premier album à l'univers romantique... - ActuMédias.fr | Webzine 100% culturel & musique Chroniques et Interviews !

Efflam ouvre sa « Forteresse », son premier album à l’univers romantique…

Ce jeune artiste inspiré par Stromae, à la voix nous rappelant Etienne Daho et dont l’auteur de référence est Joe Dassin livre aujourd’hui « Forteresse« , son premier album de 14 titres.

Cliquez sur l’image pour écouter

« Forteresse » est un premier album très personnel au titre évocateur d’une idée de « château intérieur », fruit des propres histoires d’Efflam. Chaque morceau bâtit cet édifice en y abordant des thèmes de la vie courante : une trilogie de l’amour, qu’il soit passionnel, déçu ou bien consommé, le malaise générationnel, l’amitié, le déracinement, l’altérité, le sacrifice, l’ambition ou encore le hasard.

Si l’interprétation de l’album peut être mélancolique, elle traduit un univers romantique construit autour de textes travaillés et intelligents sur un mélange de genres qui n’est, comme il aime le préciser « ni du rap, ni de la pop mais tout simplement des chansons…« 

L’aboutissement de deux ans de travail

Auteur et compositeur de la totalité des morceaux, Efflam est entré en studio avec le réalisateur à succès Alexandre Zuliani. Parmi ses multiples projets emblématiques (Dyonisos, Cadillac), on distingue tout particulièrement Thérapie Taxi, groupe pour lequel Alexandre Zuliani a participé dans la composition de plusieurs titres à succès, comme par exemple leur single platine « Hit Sale » feat. Romeo Elvis.
Et c’est avec zèle qu’Alexandre Zuliani met en exergue l’univers étrange et fascinant d’Efflam, à travers des textes subtilement composés et des mélodies entêtantes. 

Jeune auteur-compositeur, Efflam puise son univers entre rap, chanson française et pop.
En 2016, il sortait un premier EP auto produit de 7 titres intitulé « Dernier Cri ».

Son passage au live aux Trois Baudets ou encore à l’International et au Silencio est l’occasion pour lui d’intégrer sa passion pour le cinéma avec le goût de la mise en scène. Des cinéastes comme Lynch lui inspirent un univers inquiétant sur scène. 

à propos de charles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *