ActuMédias.fr | Webzine 100%  culturel & musique  Chroniques et Interviews !

La musique navigue sans frontière , elle nous emporte vers de nouvelles aventures à travers des sons venues de pays lointains. Nawel Ben Kraiem nous conte ses voyages à travers sa musique, en voici le récit  

 

Djazia Benhabilés : Nawel Ben Kraiem bonjour , je suis ravie de t’accueillir à nouveau sur les pages d’Actumedias , nous avions eu le plaisir d’aborder ton parcours , et nous souhaitions prendre de tes nouvelles aujourd’hui

Nawel Ben Kraiem : merci 😉 Depuis un an j’ ai beaucoup travaillé en studio à affiner les contours de mes chansons, dans les mots et dans les sons, et j’ai quasiment terminé mon album. Je commence tout juste à le partager à travers la sortie de ce premier single et a le défendre sur scène donc je suis à la fois un peu fébrile et très heureuse ! Je serai à Paris en concert le 30 mai aux Etoiles !

Djazia : Tu es une artiste franco-tunisienne, qui ne cesse de naviguer entre les deux rives de la méditerranée, la double culture nourrit ta créativité ?

Nawel Ben Kraiem : Oui dans la forme ma musique est un va et vient permanent entre deux imaginaires, comme une palette de couleurs contrastées que je trouve infiniment riche a mélanger.
Et du point de vue du fond et de la ‘ conscience’, venir d’un pays ‘ du nord ‘ ou ‘ d’un pays du sud ‘ donne des perspectives et perceptions très différentes de la marche du monde, il me semble que c’ est une force d’être lucide de ces deux points de vue.

Djazia : à présent signée sur le label Capitol , Ça change quoi pour un artiste d’avoir un Label ? Une reconnaissance, une consécration, ou plus d’exigence ?

Nawel Ben Kraiem : C’est un entourage qui permet à mes idées de se déployer à travers des rencontres et des moyens qui servent ma créativité : Ils m’offrent un confort de travail que je n’avais jamais connu donc oui c est une forme de reconnaissance après toutes ces années de ‘ bricolages’ et je suis ravie de cette étape ! J’espère ne pas décevoir cette équipe qui croit en moi et travaille avec moi a déployer mon petit monde artistique et j’espère rencontrer mon public . Donc il y a du plaisir, une forme de reconnaissance mais de l’exigence aussi, bien sûr, voire un peu de pression .. ☺

Djazia : Te souviens tu de ta rencontre avec Pascal Obispo en 2015 ?

Nawel Ben Kraiem: C’était aussi inattendu que simple et généreux ! Il a eu la curiosité de chercher à me rencontrer après avoir entendu une maquette d’une de mes chansons car il a été touché par ma voix et ça a été une main tendue pour m’aider à concrétiser mon précédent EP ‘ Navigue ‘ .

Djazia : Mer promise , est un hymne à l’espoir, qu’elle a été ton inspiration pour ce titre ?

Nawel Ben Kraiem: Le constat d’un monde chaotique et l’envie de souffler le courage à chacun de le réinventer ou de se réinventer … il y’ a dans cette chanson un mélange de gravité et d’espoir autant dans le choix des mots que dans les sonorités et de la mélodie .

Djazia : Quel message aurais tu pour les artistes qui débutent , pour qui trop souvent la route est semée d’embûches ?

Nawel Ben Kraiem: Restez connecter à ce qui fait sens et qui donne du plaisir à votre âme artistique. Restez authentique et n’ayez pas peur de déplaire. Personnellement quand je suis sur scène et que je partage avec le public ça me recharge car ça fait profondément sens pour moi et ça me fais oublier toutes les embûches et précarité du parcours !

Djazia : Si notre échange  était un de tes titres, ce serait lequel ( sourire ) ?

Nawel Ben Kraiem :‘Ala jalek’ qui veut dire ‘ pour toi’ ou ‘ parce que c’est toi ‘ pour un clin d’œil à la fidélité d’Actumédias et à la sincérité de nos échanges!

Djazia : Merci d’avoir répondu à nos questions sur Actumedias  Nawel , et surtout NAVIGUE et ne t’arrêtes jamais

 

Mer Promise

 

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos du rédacteur

Associeé , Journaliste Actumedias.fr

Rédiger une réponse