ActuMédias.fr | Webzine 100%  culturel & musique  Chroniques et Interviews !

Helen vit sa vie autant qu’elle la rêve.
Elle refait sa vie avec Paul. Enfin, elle essaye. Mais en même temps elle s’invente une grande passion avec un homme idéal, Robert, sosie de Paul.
Jusqu’où son imagination et ses rêves vont-ils la mener ?
Comment concilier l’amour tel qu’on le vit et l’amour tel qu’on le rêve ?

Note d’intention de l’auteur Christophe LIDON
« J’ai toujours été attendri par les vieux couples qui se tiennent par la main dans la rue et qui, parfois sans échanger un mot, d’une simple inclinaison de tête, avec une certaine lueur tendre dans le regard, s’expriment silencieusement l’amour de toute une vie. Il me semble qu’il arrive un âge où, pour quelques chanceux (ou peut-être doués d’un talent particulier pour le bonheur), il est possible de partager un amour en paix, en acceptant l’autre avec tous ses défauts, en se disputant sans se déchirer, en ayant franchi les grands pièges de la vie. Alors, j’ai regardé la femme que j’aime et j’ai écrit cette pièce.
La vie rêvée d’Helen Cox »

Note d’intention du metteur en scène
Antoine RAULT
« Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant d’un homme inconnu, et que j’aime, et qui m’aime et qui n’est, chaque fois, ni tout à fait le même ni tout à fait un autre, et m’aime et me comprend. »
Si Verlaine parle du rêve, Antoine Rault en joue. L’auteur du « Diable Rouge » et du « Système » se livre à un très spirituel exercice théâtral qui va permettre aux deux personnages de confronter aux épisodes réels de leur histoire les doubles fantasmés et tout aussi vivants nés de l’esprit libre et dissonant de l’héroïne. De la réalité au rêve, du fantasme au scenario le plus loufoque, l’histoire d’Helen et de Paul résonne comme une suite de notes vivantes, se livre comme une succession de tableaux d’un kaléidoscope de théâtre, se raconte en vrai, en faux, en comédie et en moments plus amers, sur la durée d’une vie à deux.
Et si tout cela n’était qu’un jeu destiné à mettre en valeur l’incroyable force de l’imaginaire?

Christophe LIDON, metteur en scène
C’est un homme qui va, un esprit toujours en alerte. Il ne se repose que dans l’action, porté par de nouveaux projets, des rê ves de mise en scè ne, de travail avec des auteurs qu’il aime, des acteurs qu’il admire.
Christophe Lidon n’a jamais cessé de travailler dans des lieux divers, modestes à ses débuts ouprestigieux désormais. Cet artiste qui est en ouverture de saison à l’affiche de productions si différentes sait qu’il ne trouverait pas tant d’énergie sans le point fixe qui le tient le plus à cœur, sa mission de directeur du Centre national de création Orléans-Loiret (CADO). Avec cette discipline de terrain, dans la proximité du public, il sait qu’il ne peut se disperser et que tous les projets dans lesquels il s’engage, par ailleurs, enrichissent son expé rience, son action, sa relation aux autres.
Impossible, ici, de citer tous les spectacles qu’il a monté s, dans des registres extrê mement diffé rents, du classique au contemporain, du tragique au cocasse et selon des configurations qui vont du solo à la troupe bien étoffée. Crébillon, Goldoni, Shakespeare, Molière, Ionesco, Feydeau mais aussi Grumberg, Durringer, Baricco, Thiéry, Schmitt, Lodge, Siméon, Rault. AQ la source de son art, il y a une lecture très scrupuleuse et intelligente des textes, une connaissance des époques et de notre société. Il aime se plonger dans l’histoire, étudier, confronter, mais il adore aussi le pur présent et la rencontre avec les auteurs de son temps.
La sève même des mises en scène est un amour profond des comédiens, qu’ils soient de jeunes pousses encore acides ou des interprètes dans l’accomplissement de leurs dons. AQ chaque fois, c’est une aventure qu’il mène avec autorité et tendresse et, ce qui fait sa singularité, sans jamais se départir d’une pudeur certaine devant le mystère de l’autre, qu’il soit d’encre ou de chair. Christophe Lidon sait l’art de divertir en nous faisant réfléchir… et rire !

Antoine Rault est auteur de théâtre et romancier.
Il a écrit de nombreuses pièces, jouées en France et à l’étranger.
Il a obtenu un Grand Prix de l’Académie française pour sa pièce « Le Caïman » en 2005, interprétée par Claude Rich, qui a également joué « Le diable rouge » et « L’intrus ». Ses dernières créations « Le Système » avec Stéphane Guillon et Lorànt Deutsch et « Un nouveau départ » avec Corinne Touzet et Christian Vadim
ont rencontré un grand succès. « Terminus » sa nouvelle pièce sera montée au Cado à partir du 29 septembre 2018 avec Lorànt Deutsch et Maxime d’Aboville.
Dans son théâtre comme dans ses romans, Antoine Rault alterne sujets historiques et contemporains.
Son roman « La danse des vivants » a été récompensé par le Prix Maurice Genevoix.
Son dernier roman, « La traversée du paradis », raconte les aventures d’un espion amnésique et d’une jeune russe plongés au cœur de la tourmente révolutionnaire de la Russie bolchévique.
Ses œuvres, dont « la vie rêvée d’Helen Cox », sont éditées par Albin Michel

 

Les comédiens:

Christelle REBOUL, Helen Cox
Christelle REBOUL débute au théâtre en 1992, à Nice, avec Chérubin dans Le Mariage de Figaro de Beaumarchais, puis la Reine Marie dans Le Roi se meurt de Ionesco en 1995. Ensuite, vient la rencontre avec Les Baladins en Agenais, compagnie théâtrale dans laquelle elle sera mise en scène par Patrick Andrieu, (Fais-moi une scène d’amour en 1998 et
Les Contes de Maupassant en 1999), Guy Louret (Picoline d’Aurélie Viel – 2000), Aurélie Viel (Le Terrier Magique – 2001). C’est là aussi qu’elle découvre l’univers du Cabaret. Puis, après Comédie de Beckett mis en scène par Claude Crétien, elle joue sous la direction de Jean-Luc Moreau (1,2,3 Sardines, à La Comédie Bastille – 2004/2005), de Jean-Pierre Dravel et Olivier Macé (Les Héritiers d’Alain Krief – 2005/2006, aux côtés d’Agnés Soral, et Les Demoiselles d’Avignon – 2008, aux côtés de Catherine Allégret, au Théâtre Rive Gauche), de Thierry Harcourt (Nos belles Espérances de Laurent Sillan – Théâtre de Poche en Aquitaine 2007), de Didier Caron (Good Bye Charlie – au Théâtre de la Michodière 2009 et en tournée, aux côtés de Marie-Anne Chazel), de Thierry Lavat (Venise sous la Neige – 2011, au Théâtre de La Tête d’Or), de Nicolas Vaude ( La Religieuse de Diderot – 2011 /2013, au Théâtre Ranelagh, au Théâtre de La Condition des Soies en Avignon 2012 et en tournée), de Steve Suissa ( Georges et Georges – 2014 d’Eric-Emmanuel Schmitt – au Théâtre Rive Gauche et en tournée), de Didier Long (Un Homme à Distance de Katherine Pancol, au Théâtre de La Condition des Soies en Avignon 2016 et en tournée), de Thierry Harcourt ( la comédie romantique La Fille sur La Banquette Arrière de Bernard Slade, aux côtés de Christian Vadim, au Théâtre la Tête d’Or, 2017), de Stéphanie Tesson (Amphitryon de Molière, Théâtre de Poche- Montparnasse, 2017), de Christophe Lidon (Un Fil à la Patte, de Feydeau, au Théâtre Montparnasse, 2018).
A l’écran, elle obtient le prix d’interprétation Bernadette Lafont au festival d’Alès pour le court-métrage Maîtresse d’Olivier Briand en 2015.
Christelle Reboul est un visage connu de la télévision puisqu’elle joue dans différentes fictions, des unitaires comme Je suis coupable réalisé par Christophe Lamotte pour France 2, Changement de cap réalisé par Nicolas Herdt pour France 3 ou Bienvenue aux Edelweiss réalisé par Philippe Proteau pour TF1, mais aussi de nombreuses séries comme Nos Chers Voisins de 2012 à 2017 pour TF1 où elle a créé le personnage haut en couleur d’Amélie Dubernet-Carton. C’est grâce à ce programme-court diffusé quotidiennement que Christelle Reboul obtient une jolie popularité.

Jean-Pierre MICHAEL, Paul, Robert
490e sociétaire de la Comédie-Française, Jean-Pierre MICHAEL compte près de 40 pièces à son actif partagées avec des acteurs tels que Françoise Seigner, Francis Huster, Philippe Torreton, Mimie Mathy, Dominique Blanc, Éric Ruf, Samuel Le Bihan, Michel Piccoli. Il était dernièrement à l’affiche du Fil à la patte mise en scène par Christophe
Depuis 2005 et son départ de la Comédie-Française où il était entré en 1988, il se consacre beaucoup plus à l’image. Il a, entre autres, après avoir interprété le colonel Jean-Marie Bastien-Thiry dans Ils voulaient tuer de Gaulle, été le rôle principal des deux premières saisons de R.I.S Police scientifique. Il a aussi tourné les premiers rôles masculins d’Une vie à une, Les Corbeaux et d’autres téléfilms récents. Il a joué dernièrement, en 2012, le rôle de Thémistocle en grec ancien pour Arte dans Au nom d’Athènes. En 2013, il a tourné pour Arte, De feu et de glace où il tient le rôle de Caulaincourt. En 2014, il tourne dans Candice Renoir et Crime en Lozère et en 2015 un nouvel épisode de Joséphine Ange- Gardien. En 2016, il tourne dans un épisode de Cherif.
Il réalise un premier court métrage en 2014, intitulé Impact avec Cécile Bois et Jean- Charles Deval qui sera sélectionné plus de 70 fois dans le monde entier. En 2016, il réalise Demain, j’arrête avec Cécile Bois, Shirley Bousquet et Stéphane Blancafort, produit par Wag Prod.
Il prête également sa voix à des acteurs dans le domaine du doublage (en particulier Brad Pitt dont il est la voix française régulière, mais aussi Timothy Olyphant, Keanu Reeves, Jude Law, Ethan Hawke, Jack Davenport ou Ben Affleck, Michael Fassbender, Damian Lewis, Karl Urban et Jim Caviezel par exemple) et s’investit devant la caméra (Un pique- nique chez Osiris, Avocats et Associés, Clochemerle…).

Représentations du mardi au samedi à 19h00. Tarifs : 42 € – 38 € -26 € – 22 €
moins de 26 ans : 10 € (du mardi au jeudi selon place disponible)  

Reservation : 01 48 74 76 99 www.theatrelabruyere.com

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos du rédacteur

Associeé , Journaliste Actumedias.fr

Rédiger une réponse