vendredi, septembre 22, 2017
ActuMédias.fr | Webzine 100%  culturel & musique  Chroniques et Interviews !

Les Kids United au Casino de Paris : « Il y en a pour tout les goûts »

Les Kids United, groupe de jeunes chanteurs soutenus par l’UNICEF, ont présenté ce mercredi leur troisième album devant un public enthousiaste, qui a apprécié les talents musicaux du groupe, déjà auréolé de deux disques de diamants, et tout récemment d’un disque d’or. En attendant la suite.

La foule, composée en très grande majorité de familles, se presse en ce mercredi de septembre, sur le pavé de la rue de Clichy, dans le 9e arrondissement de Paris. Récente rentrée des classes oblige, dans les rangs, on s’interroge sur le programme de l’année à venir et on se raconte les souvenirs de vacances encore frais. Leur ferveur, la centaine d’enfant qui patientent devant la mythique salle parisienne la tire d’un groupe qui déchaîne les passions depuis deux ans : les Kids United. Ces ados/enfants (âgés de 10 à 17 ans) au talent et à la voix déjà loués par beaucoup, dont notamment Patrick Bruel, sont revenus cette année avec un troisième album, intitulé « Forever United ».

Après avoir repris des chansons de Marie Myriam (Eurovision 1977), Indochine, ou le groupe de Reggae Sinsemilia (Tout le bonheur du monde), les Kids United continuent leur balade musicale avec de nouvelles reprises comme le titre « Chante » de Michel Fugain, mais s’attaquent aussi  à un autre registre, avec notamment le morceau Mama Africa, en featuring avec Youssou N’Dour. Le talent est toujours là, dans des sonorités remises au goût du jour.

Réunis sous la bannière d’UNICEF qui a créé le projet en 2015, ils ont déjà frappé fort en obtenant deux disques de diamant (plus de 500 000 ventes) sur leurs deux premiers albums. Sorti le 18 août dernier, « Forever United » (14 titres), a déjà atteint le statut de disque d’or, et la tournée musicale  dantesque du groupe, aperçu en fin de semaine dernière du côté de la foire de Châlon, dans la Marne, repassait spécialement par la capitale pour les besoins de son partenaire, le groupe M6. Si on percevait quelques signes d’impatience, tant chez les parents que chez les enfants, au bout de quelques dizaines de minutes d’attente, c’est la délivrance lorsque les portes du Casino de Paris s’ouvrent.

Vitaa et Amir sont venus chanter sur scène

La salle se rempli doucement, les courses des enfants dans les couloirs et les pleurs de certains rythmant l’arrivée  des 5 enfants-stars sur la scène. Un pianiste, un batteur,  un bassiste et un guitariste  accompagnent le groupe sur scène, au cours d’un spectacle bien huilé, alors que Vitaa (chacun sa route) et Amir (Yallah) sont venus spécialement sur scène pour montrer leur soutien au groupe et l’enthousiasme qui les transporte à leur sujet. Enjoués, les Kids United ont très longtemps essayé de réveiller, au cours d’une heure de spectacle, un public au départ timide. Cela a plutôt été réussi au final, la foule se prenant au jeu, avec même une standing ovation à la fin du concert, où le groupe a repris plusieurs fois le titre «On écrit sur les murs».

«C’était pas mal, on sent que les voix commencent à se séparer, qu’il commence à y avoir des identités un peu plus fortes. C’est pour ça qu’ils font des solos j’imagine», explique Julien, 43 ans, qui a accompagné ses trois enfants, en référence au Medley exécuté par le groupe durant le concert. La famille, qui n’en est plus à son premier show, a prévu d’aller voir les Kids United en décembre, date à laquelle ils se produiront à l’AccorHotel Arena (le 16 et le 17).  «Moi pareil. J’aimais bien le fait qu’ils soient en solo !», reconnait son fils, Stanislas, 12 ans. «Ils chantent aussi bien en vrai ! Tout m’a impressionné (sourire) !», préfère retenir Elisa, une jeune fille de 8 ans qui se passionne pour le chant, et qui n’a pas manqué de danser et de chanter tout au long du spectacle.

« C’est mieux en vrai qu’en CD »

Un membre du groupe a marqué la prestation : Erza. Sa voix ensorcelante, et son talent indéniable ont convaincu bon nombre de spectateurs, même si Julien tempère : « Il y en a pour tous les goûts », alors que chacun de ses enfants désignent son membre préféré. «Je les aime tous pareil», annonce, magnanime, Chloé, 5 ans et demi, qui admet que « c’est mieux en vrai qu’en CD ».  Seul Bémol de cette grand-messe : pas un mot sur le message d’entraide et de soutien aux enfants défavorisés de leur partenaire, l’UNICEF. Et alors qu’on leur a remis en fin de concert leur deuxième disque de diamant sur scène, les Kids United n’ont pas le temps de gamberger : ils ont prévu d’enchaîner dès mi-octobre sur une dizaine de dates entre Rouen, Nantes Lille et Caen, entre autres.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave A Response