crossword clues solution pixwords wordscapes answer Wordscapes Wind Answers Wordscapes Vine 10 Wordscapes Leaf 10 Wordscapes Seed 10
Interview Marilyne Fontaine
vendredi, février 23, 2018
ActuMédias.fr | Webzine 100%  culturel & musique  Chroniques et Interviews !

Interview Marilyne Fontaine

 Romain : Parlez-nous de cette pièce « L’importance D’Être Sérieux » dans laquelle vous jouez actuellement ?

 Marilyne Fontaine : Il s’agit d’une comédie d’Oscar Wilde écrite en 1895 à l’époque victorienne. Deux amis, l’un citadin en quête d’aventures à la campagne, l’autre campagnard qui veut jouir librement des occasions de la grande ville, s’inventent chacun un alter ego débauché. Deux jeunes femmes partagent l’obsession d’épouser un homme à la seule condition qu’il se prénomme « Ernest » (Earnest, qui, en anglais signifie honnête, sérieux), c’est à dire un jeune homme qui ne soit pas un débauché, précisément. Or, c’est des deux amis roués (et pas du tout sérieux) que vont s’éprendre les demoiselles. Le quatuor est orchestré par Lady Bracknell, magnifiquement interprétée par Claude Aufaure. Cette œuvre d’Oscar Wilde retraduite par Jean-Marie Besset, a été mise en scène par Gilbert Desveaux. C’est débordant de bons mots et d’énergie, sourire au lèvres garanti tout au long de la pièce.

Romain : Vous avez eu le trophée du Meilleur Espoir au Festival de Rôme il y a quelques mois , comment l’avez-vous vécu ?

Marilyne Fontaine : Je le dois à Jacques Doillon, qui m’a offert mon premier rôle au cinéma.  Gaëlle, dans son dernier film « Un enfant de toi » aux côtés de Samuel Benchetrit. C’est une expérience inoubliable pour moi. J’ai appris la veille à minuit qu’il fallait que je descende à Rome le lendemain avec de fortes chances de l’obtenir. La cavalcade. Je n’en reviens toujours pas. Recevoir une distinction pour mon premier film de la part du métier du cinéma, et qui plus est, de la part d’un jury étranger, est un incroyable cadeau d’encouragement. Cela m’aide juste à me dire que j’ai une place dans ce métier et qu’il me faut poursuivre chaque jour l’art que j’exerce. Les distinctions, je ne cours pas après, ce qui m’intéresse c’est plutôt les projets, la qualité, l’exigence et partager tout ça avec les gens qui m’entourent. Mais quand on en reçoit une, ça fait très plaisir, il faut l’avouer.

Romain : Aimeriez-vous jouer dans une série TV ? Si oui, pourquoi ?

Marilyne Fontaine : Pourquoi pas oui. J’ai commencé par le théâtre, de par ma formation au conservatoire d’art dramatique, mais apparemment ça semble pouvoir mener à autre chose. Je suis a croc à la confrontation au public, chaque soir différent .J’aime terriblement cette adrénaline de l’instant. Le cinéma c’est autre chose et la télévision, je ne connais pas suffisamment encore. Bientôt peut être, qui sait … L’essentiel pour moi est de jouer des rôles réellement très différents et collaborer à des projets avec le même désir. Toujours profiter, expérimenter, chercher et créer chaque jour avec des êtres passionnés et passionnants.

 Marilyne Fontaine02
 Romain : Comment vous est venue cette passion pour la comédie ? Avez-vous toujours voulu devenir comédienne ?

 Marilyne Fontaine : J’ai découvert le théâtre à l’âge de 12 ans dans un cours amateur où mes parents m’avaient inscrite pour que je surmonte ma timidité. Il paraît que beaucoup de comédiennes ont commencé comme ça  d’ailleurs.  A 14 ans, par contre je n’avais plus qu’une obsession : faire du théâtre et en faire mon métier. J’ai continué les cours amateurs en parallèle du lycée. Et après mon bac, j’ai intégré une première école régionale à Lyon, puis le Conservatoire de Montpellier et enfin le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris. J’aime le goût des mots, de la langue, du jeu, du présent, de la vie de l’instant chaque soir …

Romain : Avez-vous d’autre projet en cours ou à venir prochainement ?

Marilyne Fontaine : Je suis donc actuellement au Théâtre Montparnasse avec cette pièce d’Oscar Wilde et je reprends bientôt Mademoiselle Julie aux côtés de Thierry Godard avec les Tréteaux de France, dans une mise en scène de Robin Renucci. Un tout autre exercice et beaucoup plus violent quant au rôle. J’ai quelques tournages en prévision mais tant que ce n’est concret, je préfère ne pas en parler même si ça me démange.

Merci à Marilyne Fontaine pour l’interview.

Propos recueillis par Romain pour le blog http://actumedias.fr/

Like this Article? Share it!

About The Author

Associé et Fondateur actumedias.fr

Leave A Response