lundi, mars 30, 2020
ActuMédias.fr | Webzine 100%  culturel & musique  Chroniques et Interviews !

Interview Léonie : « On a signé avec Sony et tout s’est accéléré » !

Le groupe de surf pop né il y a 11 ans est resté dans l’ombre pendant près d’une décennie. Aujourd’hui, ses clips sont vus par plus de 3 millions de personnes, il se produit à côté d’artistes comme Clara Luciani, Big Flo et Oli, Soprano ou encore Black M et organisera sa propre tournée à l’automne prochain.

Comment avez-vous commencé la musique ?

Marc Pradel (guitariste, chanteur et fondateur du groupe) : Notre père est musicien, donc avec mon frère, Frédéric Pradel (au chant, à la guitare et au violon) on fait de la musique depuis tout petit. Un jour, avec notre premier groupe, Les Cerfs-Volants, on a participé à un tremplin musical. On s’est retrouvé face à des mecs qui avaient fait le conservatoire et on les a trouvés brillants. À ce moment-là, on s’est dit qu’il fallait absolument qu’on fasse ça aussi. Avec Frédéric, on est tous les deux partis à Angers dans un lycée musique-étude. On a passé notre bac puis on a intégré le conservatoire. Aujourd’hui, nous sommes diplômés. Frédéric peut enseigner le violon et moi la trompette. Mais bon, ce n’est pas vraiment l’idée.

Quelle est l’histoire du groupe Léonie ?

On a créé le groupe il y a une dizaine d’années et nous sommes trois depuis cinq ans. Au départ, nous étions 8, on a sorti un premier CD, on a signé avec un éditeur mais ça n’a pas débouché sur grand-chose. Tous les ans on sortait un album pour les vacanciers, pour jouer l’été sur le remblai des Sables d’Olonne, d’où on est originaire.

Il y a trois ans, on était un peu dans le creux de la vague. Et puis, un soir, le producteur de Keen’V, qui a une maison à La Mothe-Achard, juste à côté des Sables d’Olonne, est venu nous voir après le concert. Il a vu que les gens achetaient nos CD, nos tee-shirts, il s’est dit qu’il y avait un truc à faire avec nous. Grâce à lui, on a fait les premières parties de Keen’V pendant toute sa tournée – 23 dates – et on a signé chez Universal.

C’était comment la tournée avec Keen’V ?

C’était fou. On a fait les plus grosses salles de France. Keen’V remplit des Zenith, c’est hyper stimulant, ça donne envie d’être à sa place.

Et puis finalement, quelques mois plus tard, vous quittiez Universal ?

Nous avons fait un album avec le producteur de Keen’V pour Universal mais il n’est pas sorti. Médiatiquement, on avait eu peu de retombées, donc on savait que si on sortait l’album, ça ne marcherait pas, on n’aurait aucune promotion. Et puis musicalement, l’album ne nous correspondait pas complètement. C’était ambiance très « club ».

Dans la foulée, on a rencontré le chanteur de Thérapie Taxi à une soirée. Il nous a mis en lien avec le producteur Roberto Ciurleo, qui a notamment fait connaître M. Pokora et qui est très connu dans le milieu de la musique. Puis tout s’est enchaîné.

Nous nous sommes défaits de nos engagements avec Universal, ce qui a quand même pris un an, et on a racheté notre contrat pour redevenir indépendants. Roberto Ciurleo est ensuite devenu notre nouveau producteur et il nous a fait signer avec Sony en mai 2019.

C’est donc avec Sony que vous avez sorti la chanson Voulez-vous?

Exactement. On a sorti le clip et la chanson fin mai puis on fait notre promo sur toutes les radios de provinces. Ensuite, on a joué avec pleins d’artistes lors de concerts organisés par des radios locales : Clara Luciani, Big Flo et Oli, Black M, Soprano, Kyo, Jérémy Fréro…

Vous travaillez désormais sur un deuxième album ?

Oui, il devrait sortir en septembre. On a sorti notre nouveau single, Plage, en novembre dernier. C’est un morceau plus mature, plus urbain, un peu moins « tube » que Voulez-Vous. Mais nous allons repartir sur un morceau très festif pour notre troisième single qui devrait sortir en mai – juin.

Vous avez également lancé une émission sur Youtube ?


Les deux premiers épisodes devraient, en effet, sortir après la période de confinement. C’est une émission où l’on invite des artistes que l’on aime bien, on fait un apéro avec des petits jeux. Les deux premiers à participer sont Tom Frager, le chanteur de Lady Melody, et Barry Moore.

Est-ce que l’épidémie de coronavirus vous a obligé à annuler des concerts ?

On avait prévu de faire une tournée à partir du 28 mai, en effet. On avait cinq dates, à Lyon, Nantes, Metz, Toulouse et Lille. Mais les concerts devraient être reportés à l’automne prochain. On devait aussi assurer la première partie du concert de Claudio Capeo, qui est annulé.

On pourra quand même vous retrouver en festivals cet été ?

Oui, on va faire Bobital en Bretagne, Poupet en Vendée, le Festival de Carcassonne et Festidreuz à Fouesnant en Bretagne.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos du rédacteur

Associé et Fondateur actumedias.fr

Rédiger une réponse