ActuMédias.fr | Webzine 100%  culturel & musique  Chroniques et Interviews !

Exposition Johnny Hallyday 2018 : présentation d’une vie !

Comment présenter une vie, et encore plus, la vie d’une légende qui nous appartient à tous en quelque sorte ? La galerie Joseph dans le troisième arrondissement de Paris le tente par une grande exposition consacrée à Johnny Hallyday qui nous a quitté en décembre l’année dernière. La galerie est assez impressionnante – un ancien atelier industriel sur deux étages, repeint et rénové, qui fait penser aux lieux d’exposition emblématiques au festival d’Arles ou à des tendances similaires depuis des années 80. Un visiteur qui admet de ne pas être vraiment fan de Johnny le confirme : « Je trouve que le cadre fait beaucoup, c’est très chic, très bien choisi. L’endroit est magnifique ».

Images d’enfance

L’exposition commence chronologiquement par une série d’images de famille et celles des « tendres années » de l’artiste avant qu’il devienne célèbre. Les auteurs de ces clichés sont pour la plupart anonymes, mais certains d’entre eux ne sont pas pourtant moins de qualité. Une visiteuse qui connaissait Johnny et a collaboré avec lui, se voit débordée de souvenirs mais touchée surtout par les images d’enfance. Comme si, d’une certaine manière, ces photos enracinent l’artiste dans le humain et en dépit de toute sa célébrité nous permettent de s’y identifier.

Un personnage « baroque »

Ensuite, on accède dans un grand espace ouvert avec une centaine de photos, des extraits de journaux, une voiture en plein milieu de la salle, une autre dans une petite salle à côté, des motos, des guitares et évidemment ses costumes. On peut même reprocher aux organisateurs de vouloir trop en faire et de frôler le kitsch, tant il y a d’objets exposés et de couleurs. Pourtant, le « French Elvis » ne l’était-il pas exactement, un mélange d’énergie et de douceur, de styles différents et parfois même de contradictions ?

Une autre visiteuse dévoile avec un brin de timidité qu’elle apprécie surtout les voitures et les photos qui les représentent. Johnny a beau changer ses styles du jour au lendemain mais il gardait toutefois une sincérité, une authenticité. Il pouvait être à la fois le rockeur et le hippie, reprendre Ne me quitte pas de Brel et faire un rallye. Dans ce sens-là, l’ensemble de l’exposition reflète avec du succès de nombreuses facettes de sa personnalité. C’est probablement pour ces raisons-là que Johnny Hallyday a pu devenir une telle star voire une légende en France. « Ça me touche énormément, ça fait partie de ma vie, c’était de la famille Johnny ! » affirme une jeune femme entièrement emportée par l’exposition. « À chaque repas de famille, on l’écoutait » elle continue avec une certaine tristesse.

Photo et art contemporain

Si on peut regretter que certains photographes, comme Raymond Depardon, Bettina Rheims ou encore, Tony Frank et Jean-Marie Périer qui ont suivi l’artiste tout au long de sa carrière, n’aient pas davantage d’espace et d’importance dans la configuration de l’exposition, la totalité offre une vraie immersion dans la vie et la riche carrière du chanteur. À part les photographies, souvent inédites et prises par une trentaine de photographes différents, au deuxième étage, on retrouve aussi de nombreuses affiches de sa carrière cinématographique ainsi que des photos du tournage.

Enfin, quelques artistes contemporains ont été invités de lui rendre hommage. Ainsi, pour ne mentionner que deux, Laurent Durrey complète la thématique du cinéma par un grand collage néo dadaïste fait de vielles affiches de Johnny et juste terminé pour le vernissage. F2B artiste, de son côté, réalise un portrait néo pop de Johnny à l’aide des boîtes de l’huile moteur vides et enrichit ainsi parfaitement la partie de l’exposition consacrée à sa passion pour les voitures et les motos.

Pour ceux qui connaissaient Johnny « ça fait encore mal », comme ils disent, de regarder ces images. Pour les autres, qui ont pu l’aimer ou ne pas l’aimer, cette exposition est probablement juste une des premières qui rappelle que Johnny Hallyday est une incontournable icône, un vrai monument d’une époque.

Galerie Joseph

116 Rue de Turenne – 75003 Paris

Du 11 Juillet au 23 Septembre 2018

Du 9 Octobre au 13 Janvier 2019

Ouvert tous les jours de 10h à 20h

Nocturnes jusqu’à 22h les jeudis,

vendredis et samedis

Entrée 12€ et réservation sur le site

 

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos du rédacteur

Associé et Fondateur actumedias.fr

Rédiger une réponse